Publié par Fabrice Jobard

Le plus fastidieux dans la rédaction des voeux, c'est (comme toujours lorsqu'il s'agit de protocole) l'élaboration des listes de destinataires. Trop souvent on attend le dernier instant pour s'y plonger... alors qu'il faudrait tenir à jour son fichier tout au long de l'année. Le plus important c'est qu'il n'y ait pas de boulettes. Souvent j'ai rattrapé des cartons de bonne année qui partait à des personnes décédées... Inutile de préciser que l'effet en aurait été dévastateur !

Commenter cet article