Publié par Fabrice Jobard

it-s-a-boy.JPGKate et William ont pris quelques libertés avec la tradition britannique des naissances royales.

Malgré quelques rumeurs de dernière minute, c'est bien au St Mary's Hospital de Londres que Kate Middleton a donné naissance lundi après-midi au futur souverain d'Angleterre. Et si le couple princier avait choisi le même hôpital que la princesse Diana, en 1982 pour William et en 1984 pour Harry, le duc et la duchesse de Cambridge n'ont néanmoins pas hésité à prendre quelques libertés avec la tradition des naissances royales.

Quelques heures de tranquillité. Alors que "son Altesse royale, le prince de Cambridge", le titre officiel du fils de Kate et William, est né à 16h24 (17h24 en France), l'annonce officielle n'a été faite que quatre heures plus tard. Selon l'entourage du couple princier, Kate et William ont retardé l'annonce de la naissance de 4 heures environ pour profiter de leur fils en toute intimité, une liberté que leurs aînés ne se sont pas permis.

Un changement de dernière minute. L'annonce elle-même n'a d'ailleurs pas eu lieu comme l'avait prévu Buckingham Palace. C'est l'affichage du bulletin de naissance, signé par l'équipe médicale, sur un chevalet placé dans la cour de la résidence de la Reine qui devait officialiser la naissance. Mais à 21 heures, Kensington Palace, la résidence royale du duc et de la duchesse de Cambridge, a brusquement changé le programme. Et c'est finalement par un communiqué de presse que la naissance du Royal Baby a été annoncée. L'entourage du couple princier a pris cette décision pour que l'annonce soit faite "le plus rapidement et le plus simplement possible". La tradition du chevalet a néanmoins été respectée mais quelques minutes plus tard.

Une première nuit en famille. Enfin, le prince William n'a pas quitté l'hôpital St Mary lundi soir. Alors que son père, le prince Charles, avait quitté la maternité après sa naissance, le 21 juin 1982, William a décidé de passer la nuit aux côtés de sa femme et de son fils. Il devrait faire une déclaration, mardi, sur le perron de l'hôpital St Mary.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fabrice Jobard 24/07/2013 14:44

Oups : un petit correctif par rapport à mon dernier post. la photo n'a rien d'officiel d'après l'AFP :
Habillé d'un costume rouge et or, Tony Appleton a apporté une touche de tradition en annonçant en public et à la criée la naissance du fils de Kate Middleton et du prince William. De sa propre
initiative, sans être invité par la famille royale.

Il fit sonner la cloche avant d'interpeller la foule et les journalistes présents, depuis la cour d'apparat du palais de Buckingham : "Oyez, oyez, oyez. En ce jour, le 22 juillet, année 2013, nous
accueillons avec un devoir d'honneur un futur roi." S'adressant à Yahoo! News UK, l'homme âgé de 76 ans a expliqué qu'il avait été surpris par l'ampleur qu'avait pris son annonce dans les médias.
"Je n'arrivais pas à y croire. J'ai ouvert les journaux et mon visage était partout". "Je n'étais pas du tout invité. Je suis sorti de ma voiture avant de me poster en bas des marches, puisque je
n'étais pas sûr que l'on m'autorise à les monter. C'était génial".

Fasciné depuis un bain de foule
dans son enfance

Il a également expliqué à un journaliste du Times qu'il avait écrit à l'avance son texte pour coller au plus près de la tradition. Véritable crieur pendant plus de 25 ans, Tony gère aujourd'hui une
maison de retraite et a tout fait pour se rapprocher de la famille royale. Il avait par exemple attendu des heures devant Buckingham Palace pour apercevoir le couple lors du mariage royal avant
d'annoncer en public l'heureuse nouvelle, encore selon la tradition. Car son amour pour la famille royale ne date pas d'hier. En effet, c'est quand il a rencontré la reine Elisabeth II lors d'un
bain de foule dans son enfance qu'il avait été fasciné. Un bien beau cadeau que cette reconnaissance quelques décennies plus tard...