Publié par Fabrice Jobard

J'organise une manifestation à laquelle sont invités les officiels (préfet, député, département et région) et les sponsors. Quelles sont les règles protocolaires ? ci-joint l'ordre proposé : président de la com com, président de l'asso organisatrice, president du comité national, les sponsors, ensuite les officiels : département, région et député et terminer par le président de la comcom (qui invite). Qu'en pensez-vous ?

 

L'ordre des préséances est en France très précisement réglé par le décret n°89-655 du 13 septembre 1989.
Il détermine l'ordre d'importance des personnalités et par voie de conséquence qui parle en premier ou en dernier.
Dans votre cas (si vous êtes en province... car il y a deux articles un pour Paris, un pour les autres départements).
L'ordre des préséances serait :
1 : Préfet
2 : Député
3 : Président du Conseil Régional
4 : Président du Conseil Général
5 : maire de la commune qui accueille (Président de la com com ? : attention il n'y a pas de règle pour l'interco, on valorise d'abord le maire de la commune...)
6 : les autres : là aussi il n'y pas d'ordre, mais je vous conseille de donner par courtoisie, un rang de préséance supérieur aux personnalités nationales, puis aux personnalités locales, etc.
Attention l'ordre des discours est l'ordre INVERSE de ces préséances. C'est donc le Préfet qui conclue (et surtout pas le président de la Com com !). Par contre l'accueil (le premier qui parle) peut être fait par la personnalités qui reçoit (ici le président la com com ou le président de l'association organisatrice ?).
Par contre dans les discours on citera les personnalités dans l'ordre des préséances "Monsieur le Préfet, monsieur le député, ...".
Enfin attention aux représentations : normalement les rangs de préséance ne se délèguent, sauf du préfet au sous-préfet et on accepte une représentation de la Région et du Département par un Vice Président. Par contre le Député ne peut PAS être représenté par son suppléant !
Il vaut mieux donc passer quelques coups de fil pour savoir qui vient !
Voilà, j'espère que je ne vous ai pas trop embrouillée !

Commenter cet article