Publié par Fabrice Jobard

Je suis toujours très étonné par le très fort intérêt des étrangers pour le protocole français. J'ai toujours en effet pensé que le "fin du fin" dans ce domaine était à rechercher du côté des Britanniques et de leur monarchie si bien corsetée...

L'attrait des Russes, des Chinois et même des Indiens pour nos règles de savoir-vivre est bien différent de l'intérêt porté au système anglais. Notre manière d'être est assimilée à notre cuisine, à nos vins, à nos arts...

C'est un patrimoine vivant, immatériel de premier plan qui semble plus joyeux que l'étiquette grise d'Albion...

La politesse dans les affaires, les arts de la table "à la Française" sont perçus comme étant modernes et parfaitement compatibles avec la mondialisation actuelle.

Dommage qu'en France justement ces règles essentielles glissent dans un oubli paresseux.

Heureusement que nous sommes encore quelques uns à nous battre pour faire vivre et renaître cette tradition Française du Savoir-vivre qui n'est, loin sans faut,  ni précieuse ni ridicule !!

Commenter cet article

Ginette Salvas 25/06/2013 16:39

Au Québec, nous sommes attachés aux règles de bonnes manières françaises en ce qui concerne la table. Concernant le protocole lors d'événements, rencontres officielles, nous sommes plus près des
États-Unis qui utilisent le protocole britannique. John Adams, un des premiers présidents américains a mandaté son fils à aller étudier le protocole en Europe et cela a teinté le protocole
américain depuis. Jacqueline Kennedy a légué son éducation à la française aux Américains et ils la vénéraient pour sa différence et sa classe. Nous Québécois sommes distinct à cause de notre
héritage français et notre proximité avec les États-Unis.