Publié par Fabrice Jobard

Fernand_Raynaud.jpgUne petite sélection absolument incomplète et partiale des mots et expressions qui ont marqué la communication (surtout territoriale) en 2009

Grippe A H1 N1 : La grande affaire de l'année. Pour une fois que les pouvoirs publics avaient anticipé une crise sanitaire, le virus tarde à venir et les Français hésitent à se faire vacciner.

France Télécom : Une nouvelle preuve que les « Ressources Humaines » ne sont pas des « ressources » comme les autres. Les dircoms doivent faciliter le contact humain et aider à donner du sens au travail. La communication interne ne peut se cantonner à l'intranet et au journal interne.

Twitter : le nouveau truc où il faut être... Twitter démode d'un coup tout ce qu'il y avait avant. Heureusement que je n'ai pas embarqué ma collectivité dans Second Life...

Identité Nationale : drôle de débat qui aurait pu être passionnant, mais qui,  lancé dans l'anonymat d' internet, est devenu le réceptacle de toutes les haines françaises...

Crise : Cette année encore le mot n°1 dans les médias. J'ai l'impression d'entendre ça depuis que je suis né ! La nouveauté 2009,  c'est que même les journaux territoriaux  s'en font l'écho et oublient l'espace d'un instant leur côté « presse du bonheur »...

Chaudron : un des grands moments du Cap'Com Stéphanois.

Réforme territoriale : le sujet le plus relayé dans les journaux des Départements (les Conseils Généraux apparaissent comme les grands perdants de la remise à plat du mille-feuille administratif...). A l'origine de centaines d'actions de communication parfois très réussies, parfois non....

Vandalisme : limite à l'expansion  des Velib'

Photoshop : bientôt il faudra indiquer dans les magazines et sur les affiches si les photos ont été retouchées... Cela risque de faire bizarre sur certains documents électoraux.

Droit à la parodie : les relations entre la Fox et le Conseil Régional de l'Auvergne ont été au cœur de nombreuses conversations sur facebook. Il faut dire que l'agence adverbia y est allé fort avec sa parodie bougnate de « l'Ile de la tentation ».

Commenter cet article