Publié par Fabrice Jobard

Je vous avais déjà parlé de Catherine Baron qui a monté un institut de "savoir-vivre à la Française" à Hongkong. Le quotidien de référence français "Le Figaro"  l'a rencontré dans le cadre d'un article paru hier sur les français qui s'expatrient dans cette ancienne colonie britannique.

I already wrote about Catherine Baron. She is a former french lawyer who has founded in Hongkong an Academy of Etiquette and Moderne Manners. Yesterday "Le Figaro", the first french daily paper, published an article about her job.

 

Les cours de savoir-vivre à la française font un tabac

mzl.rafwtjdv.175x175-75Les cours de savoir-vivre à la française font de plus en plus salle comble à Hongkong, au point de devenir une nouvelle activité juteuse. Savoir utiliser ses fourchettes et couteaux autrement qu'en pinçant la nourriture avec des baguettes, ne pas parler la bouche pleine, se tenir droit les coudes serrés, penser un plan de table qui ne heurte pas les susceptibilités des invités, arrêter d'émettre des rots sonores de satisfaction… Catherine Baron, expatriée française à Hongkong, anime régulièrement des ateliers de savoir-vivre. Elle est «très fière du formidable héritage français qui fascine tant les Hongkongais, et les Chinois en général».
De leur côté, les Français soucieux de ne pas compromettre leurs repas d'affaires hongkongais ont tout intérêt à se plonger, à leur tour, dans l'étiquette chinoise. Rien n'est plus mal perçu en Chine qu'un convive qui se laisse aller à planter ses baguettes dans son bol de riz - c'est un signe de mort - ou qu'une personne qui se mouche en public, acte le plus impoli qui soit, mais qui est bien souvent inéluctable pour les nouveaux expatriés, étant donné la virulence de la climatisation à Hongkong!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article