Publié par Fabrice Jobard

Chameau.jpgEn "signe de reconnaissance" pour l'intervention française au Mali, François Hollande a reçu en cadeau un jeune chameau plutôt bruyant.  Le Président Français a tenu à faire une promesse au Président malien, en assurant qu'il s'en servirait "autant que possible comme moyen de transport". Mais d'ici à ce qu'il  fasse ses déplacements officiels à dos de chameau, il y a encore de la marge. La bête a cependant déjà changé de statut. Foi de diplomate malien, il faut désormais parler de "chameau présidentiel", ce qui implique que l'animal doit impérativement rallier la France. La symbolique est forte pour les autorités maliennes, qu'il s'agit de ne pas froisser.

Le chameau sera donc dans un premier temps transporté un peu plus au sud, vers la capitale Bamako. Il sera alors pris en charge par le zoo municipal, qui n'a pas précisé s'il disposait d'appartements présidentiels. A président normal, chameau normal : comme tout animal qui doit prendre l'avion, il sera ensuite placé en quarantaine et vacciné.

Une fois en règle, il embarquera dans un vol militaire ou de marchandises pour le sol français. Naturalisé, il ne connaîtra pas l'insigne honneur de mettre les sabots dans les jardins de l'Elysée mais sera placé dans un autre zoo. Peut-être celui de Vincennes. Restera ensuite au chef de l'Etat à honorer son engagement : aller bosser en chameau.

Commenter cet article