Publié par Fabrice Jobard

Anne-Debard-copie-1.jpgAnne Debard a créé EAF - Etiquette à la Française, une association spécialisée dans l’apprentissage des bonnes manières, à destination des étrangers et des écoliers.

 

Quel est l’origine de votre projet ?

Ayant grandi dans un milieu diplomatique, j’ai beaucoup voyagé et je me suis confrontée très tôt à des cultures différentes. J’ai travaillé dans l’hôtellerie de luxe, notamment à Monaco, au service d’une clientèle exigeante, ainsi que de nombreuses années dans le domaine de la formation.

Toutes mes expériences professionnelles m’ont confortée dans l’idée que les étrangers sont impressionnés par l’image de notre pays dont le savoir-vivre est supposé être une composante forte. La politesse, l’élégance à la française font en effet partie de notre patrimoine vivant qui attire les gens du monde entier.

Je suis par contre atterrée de constater que les codes de bonnes manières sont de plus en plus oubliés par les Français eux-mêmes. On ne les apprend plus à l’école et les familles n’ont plus le temps nécessaire à la transmission.

 

Quels sont les programmes proposés par EAF - Etiquette à la Française ?

Fort de ce double constat, j’ai organisé des stages destinés aux étrangers soucieux de mieux appréhender le savoir-vivre à la française.

Nous recevons dans le sud de la France chaque année des dizaines de personnes qui viennent vivre une vraie expérience. Celle d’être complètement immergée dans une famille française sélectionnée pour son savoir-vivre, tout en suivant des formations consacrées par exemple aux arts de la table ou à l’étiquette des affaires.

Parallèlement à cette activité, j’ai monté un programme destiné aux élèves de CM1 – CM2 qui rencontre un vrai succès. Son objectif est de transmettre aux enfants les clés pour évoluer dans la société d’aujourd’hui. A mon sens, connaître ces codes est une démarche d’intégration culturelle forte. Cela permet d’ouvrir des portes. Dans tout processus de recrutement, certes la formation et les études comptent, mais un CV sans une pincée de savoir-vivre ne vous mènera pas bien loin.

 

Emissions de télévision à répétition, articles de presse à foison… que pensez vous de l’engouement médiatique actuel pour les « bonnes manières » ?

La presse sera toujours la bienvenue, si elle vient dans l'objectif de montrer une image positive de tous nos efforts. Nous n’avons aucunement une approche surannée et conservatrice du savoir-vivre. Nous, nous voulons juste que les étrangers aient accès aux bonnes informations pour mieux appréhender notre culture et que les petits Français soient à l’aise dans toutes les situations qu’ils rencontreront dans leur vie professionnelle et sociale.

 

On parle beaucoup actuellement de l’expérience conduite par Arsène Bouakira avec des jeunes habitant dans des quartiers difficiles…

 

Arsène est un ami et… presque un voisin.  Je pense qu’il a tout compris.  Son « école de la politesse » intervient  dans les quartiers pour aider les jeunes à acquérir les fameux codes du savoir-vivre. C’est à mon sens une action très importante qui devrait permettre une meilleure intégration de chacun.

 

Pour terminer, comment définiriez-vous précisément le savoir-vivre ?

Le savoir-vivre représente un ensemble de règles de vie en société basées sur la politesse, le civisme et le respect mutuel. A tout cela rajoutons une note de douceur et de sentiments… et on récolte le savoir-vivre !

Les bonnes manières se résument donc à un ensemble de codes et s’apprennent tout simplement, comme tout savoir.

Commenter cet article

Jeannette Dikoume 24/04/2015 19:09

Bonjour je m'appelle jeannette J'ai 27ans titulaire D'un bac+2en communication.j'aimerai tellement suivre une formation sur le savoir-vivre et bonnes manieres, mon mon propre épanouissement et edification .et en transmettre aussi à mes proches. Seulement je reside au cameroun, quelles sont les modalités pratique pour pouvoir apprendre avec vous ? merci

Sylvie OEILLET 20/02/2014 17:30

Bonjour,
En tant que représentante de l'Association Privilège Elégance dont l'objectif est de valoriser et récompenser l'élégance féminine et masculine dans son ensemble en décernant, lors de notre concours annuel, la "Reconnaissance Officielle Culturelle et Artistique de l'Elégance" (Copyright France), je tenais à vous faire part de l'intérêt que j'ai porté à votre article.
Votre profil correspondant à celui que nous recherchons pour constituer notre jury annuel, je vous invite, si cela vous intéresse bien sûr, à me contacter afin que nous en parlions.
Recevez mes respectueuses salutations.