Publié par Fabrice Jobard

Les questions protocolaires sont généralement source d'un grand stress dans les collectivités locales.

Comment composer une table d'honneur ? Comment aligner les drapeaux devant un bâtiment public ? Quel est l'ordre des discours lors d'une inauguration ?

Autant d'interrogations qui n'ont pas fini de donner des sueurs froides aux élus et par voie de conséquence, à leurs collaborateurs. Surtout qu'en France à la différence des pays anglo-saxons, les choses ne sont pas bien claires.

S'il existe quelques (rares) règles écrites à respecter impérativement, le protocole français est essentiellement composé d'usages non écrits, mais tout aussi contraignants.

A bien y réfléchir, il ne faut cependant pas s'épuiser ici (comme souvent  aussi ailleurs !)  à courir après la perfection...

Au cœur du protocole, il y a en effet les relations humaines et celles-ci sont, par nature,  changeantes et imprévisibles.

Pour une question d'affinité, une personne peut refuser de retrouver à côté d'une autre, même si le protocole en décide ainsi. Lors d'une inauguration, des personnalités peuvent être au dernier moment, invitée par le maire à s'exprimer.

Pour rétablir la situation, il faut savoir composer (un peu) avec la règle et surtout faire preuve de souplesse, de doigté et de ... rapidité.

Commenter cet article