Publié par Fabrice Jobard

Le Festival International Musique et Cinéma que j’avais la chance de piloter ne fêtera pas cette année sa 10ème édition. Malgré un succès artistique, populaire et artistique incontestable, il a été jugé plus pertinent, en cette période de crise économique, de le mettre entre parenthèses.
Initié par le Conseil Général de l’Yonne pour servir de  vitrine au territoire, il a accueilli les plus grands compositeurs mondiaux (Morricone, Jarre, Serra, Barry…) pour des concerts géants et accessibles au plus grand nombre.
L’Yonne ayant perdu plus de 1.000 emplois depuis le « début » de la crise économique, le Président du Conseil Général a décidé en début de semaine dernière d’affecter les fonds du festival au plan de relance départemental. La décision a été plutôt bien accueillie localement même si certains craignent qu’Auxerre (re)devienne un « grand désert événementiel » à l’automne (le mythique club de football longtemps dirigé par Guy Roux semble promis à une triste descente en L2 la saison prochaine).
Rassurez vous néanmoins, la direction de la communication du Conseil Général (et son directeur !) sont actuellement bien occupés. Ne serait-ce que par ce qu’il faut bien expliquer aux habitants comment le « plan de relance » va pouvoir améliorer leur quotidien

Commenter cet article