Publié par Fabrice Jobard

arobase.jpgLa facilité de diffusion des méls conduit à respecter certaines règles qui forment la « netiquette ». En voici quelques-unes parmi les plus essentielles :
 
                        - à moins d’utiliser un outil de cryptage sûr, il faut supposer que le courrier sur Internet n’est pas sûr. Ne jamais mettre dans un message électronique quelque chose que l’on ne mettrait pas sur une carte postale ;
 
                        - si l’on fait suivre un message, ne pas en modifier les termes ;
 
                        - penser à l’engorgement des boîtes électroniques : ne jamais envoyer de lettre chaîne. Éviter de propager les fausses rumeurs qui sont légion sur le net ;
 
                        - tout message électronique doit être accompagné d’un objet (texte sans accent) ;
 
                        - il est indispensable de faire attention aux copies carbone avant d’envoyer un message. Ne pas continuer à inclure des gens si les messages deviennent une conversation bilatérale ;
 
                        - n’aborder qu’un problème par message ;
 
                        - utiliser des minuscules et des majuscules. LES MAJUSCULES DONNENT L’IMPRESSION QUE L’ON CRIE ;
                       
                        - on peut utiliser les souriards (smileys) pour indiquer le ton de sa voix. Il faut cependant limiter leur utilisation qui peut agacer les destinataires ;
 
                        - prévenir le destinataire qu’il va recevoir tel fichier de telle taille et lui faire parvenir un nouveau message ;
 
                        - la signature du message doit être simple et ne pas dépasser quatre lignes ;
 
                        - répondre régulièrement et personnellement aux messages reçus ;
 
                        - ne pas oublier que tout courrier reçu peut être sujet à falsification et imposture ! Il faut faire jouer son bon sens avant de considérer un message comme authentique ;
 
                        - lors des réponses, mettre le texte avant le message d’origine ; c’est le premier que lira le destinataire ;
 
            - comme toute correspondance, les messages électroniques doivent débuter et se terminer par une formule de politesse. Il faut cependant éviter un style ampoulé (bonjour, cordialement, etc. peuvent convenir).
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article