Depuis les années 1970, la pratique du tutoiement a incontestablement gagné du terrain.
Pour éviter de paraître « décalé » par rapport à son environnement professionnel ou social il est cependant indispensable de respecter (une fois de plus) quelques règles relevant de usages et du savoir-vivre.
Le vouvoiement concerne les personnes qui ne se connaissent pas ou qui ont des relations hiérarchiques.
L’initiative du tutoiement va du haut vers le bas. Dans certains le tutoiement est le signe d’appartenance à un corps, un école ou une fonction. C’est ce qui s’appelle la cordialité des égaux.
Il est très malséant de continuer à vouvoyer une personne qui a demandé d’être tutoyée.
C’est toujours la femme qui donne le signe du tutoiement.
Tag(s) : #Politesse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :