Publié par Fabrice Jobard

Jean-Pierre Fiori, Majordome  : «Je gère !»  «Je m'adapte !» «Ne vous inquiétez pas !» sont  les phrases que j'ai plus prononcées dans ma vie 

Rencontre avec Jean-Pierre Fiori qui exerce depuis plus de 40 ans la fonction de majordome privé.

"I am the intendant, the chief of the house service, the confidence man and the personal assistant of my employers. I adapt moreover to every circumstances."

Rencontre avec Jean-Pierre Fiori qui exerce depuis plus de 40 ans la fonction de majordome privé.

Quel est le rôle d'un majordome ?

Jean-Pierre FIORI : Le majordome, est l'intendant, le chef des services d'une maison particulière.

Il est au service d'une famille, il vit dans l'ombre de cette ci prenant soin du confort de ses maîtres.

Homme de confiance, il est assistant personnel de ses employeurs, il résout tous les soucis et problèmes du quotidien.

Il gère l'ensemble de la logistique familiale, gestion des dépenses, des achats en général et pourvoit l'approvisionnement de la cuisine.

Il peut également élaborer une cuisine simple, de saison et servir à table

Il encadre et dirige le personnel de maison ainsi que les prestataires et fournisseurs extérieurs.

Premier maître d'hôtel, gouvernant général et chef concierge à la fois, il veille au bien être de ses employeurs dans la paix, la sérénité avec intégrité et discrétion.

Il veille sur tout ce qui constitue le fonctionnement et l'entretien d'une maison, garde-robe, chaussures,

vêtements et linges, il coordonne l'organisation des réceptions et ou de tout autre événement privé.

Il gère les déplacements et s'assure du bon entretien des véhicules.

Un majordome intervient dans la sphère intime, il connaît les habitudes de chacun.

Il a la confiance absolue de ses patrons et veille sur la sécurité des biens et des personnes .

il peut prendre des décisions en leur nom, suivre un chantier et des opérations financières.

Il doit posséder un carnet d'adresses très large lui permettant de faire face à n'importe quelle situation,comme un concierge de palace : réserver une table dans un restaurant complet ou bien trouver un billet d'avion etc...

Je crois que la phrase que j'ai le plus prononcé dans ma vie c'est :

« je m'adapte aux circonstances, ne vous inquiétez pas je gère ...

Comment devient-on majordome ?

J-P F : D'abord il faut aimer respecter et aimer servir les autres, être autonome, savoir s'adapter aux circonstances et aimer le monde du luxe .

Il doit être capable de travailler seul et ou en équipe, posséder de très solides connaissances en hotellerie, restauration, et avoir une excellente éducation.

Le mot « Majordome» puisse son étymologie dans le latin: « Mayor domus" c'était l'officier en charge des vivres sur une galère, le chef de tous les serviteurs. Il était appelé dans l'armée « l'officier de bouche ».

Le majordome est le luxe qui évolue dans le milieu du luxe .

Les plus grands majordomes Français ont été formés par la Marine nationale au service des « Pachas »

ils servent de nos jours dans les palais Nationaux , ministères, présidence de la République.

Il existe d'excellentes écoles et instituts de formations en Angleterre, en Hollande et en France.

Pout ma part, à la sortie de l'école hôtelière Suisse je suis entré au service auprès de la cour d'Iran.

Cet épisode terminé j'ai travaillé comme homme de confiance d'un propriétaire d'hôtels de luxe l'accompagnant et l'assistant dans tous ses déplacements sur 3 continents .

Lors des années 1980/1995, j'étais au service d'importants hommes d'affaires en tant que majordome ou régisseur de domaines privés.

Après un nouveau passage dans l’hostellerie Suisse, je suis redevenu assistant privé.

Il m'arrive aussi de conseiller des sociétés événementielles en matière de protocole et d'étiquette et actuellement de dispenser des cours de savoir-être, savoir-vivre et d'étiquette en collaboration avec d'autres professionnels dans une école des métiers du luxe à Paris.

Quelles sont les qualités nécessaires pour être un bon majordome ?

J-P F : La première qualité, c'est indiscutablement d'aimer et de respecter les autres, de posséder de solides connaissances en hôtellerie restauration, connaître les usages et le protocole. Savoir bien se comporter & savoir-être, savoir s'adapter à toutes circonstances rapidement.

La disponibilité et la discrétion sont aussi des pré-requis incontournables, et d'aimer évoluer dans le cercle fermé des métiers du luxe .

Il faut enfin être précis, et méthodique surtout ponctuel et soigner sa personne .

Quels sont vos meilleurs souvenirs dans cette profession ?

J-P F : En une quarantaine d'années, j'ai eu la chance de côtoyer les plus grandes personnalités du monde politique et économique,

J'ai participé à des moments de grâce et délicieux mais aussi des passages plus compliqués, la disparition d'une personne aimée dans la sphère familiale ou être témoin oculaire lors d'un conflit familial.

Un moment m'a particulièrement marqué c'était la recherche puis la découverte du trésor enfouis dans le château de l'un de mes employeur c'est un moment mémorable dans la vie d'un majordome.

J'ai souvent utilisé des jets et des hélicoptères pour des missions particulières, vécu dans des hôtels de classe internationale.

Reçu comme un VIP je restais digne, professionnel : discret .

Très souvent on fait appel à moi en tant que conseiller en matière de transmission d'étiquette, de savoir-vivre, et savoir-être et comment devenir un excellent majordome ou un homme de confiance .

Fort de toutes mes expériences, je suis à la recherche d'une nouvelle place pour servir avec honneur fidélité et efficacité et ou ...enseigner ...


Pour joindre Jean-Pierre Fiori

fiori.jp@hotmail.ch

+33608955107

Commenter cet article